Cliquez sur le lien "Commentaires" ci-dessus, en dessous du sondage, pour indiquer dans la fenêtre de Commentaires votre adresse de messagerie Internet et/ou votre adresse postale, et toute autre remarque ou question, ce qui nous permettra de vous tenir informé du résultat de ce sondage. Votre commentaire avec vos coordonnées n'apparaîtra pas sur le blog mais sera traité par l'ADACS.

Vous pouvez également adresser directement un courriel à l'ADACS (adacs@hotmail.fr) avec votre réponse au sondage et vos coordonnées.


 

« I am you » de Nicolas Alquin s’en est allée,

saurons-nous la faire revenir ?

Pour en savoir plus…

 

Depuis mai 2013 et l’inauguration de l’exposition « Bois et Dérivés » de Nicolas Alquin, beaucoup de Soissonnais ont pu découvrir avec émerveillement l’heureuse harmonie de l’installation de la sculpture « I am you » sous le grand portail de Saint-Jean-des-Vignes. Il s’est immédiatement établi une fusion entre cette sculpture juchée sur son pilier et son écrin de pierre. « I am you », qui se marie admirablement à la façade sculptée de l'abbaye et joue avec le contre-jour provoqué par l'absence de nef, a été très appréciée du public visitant le site et l'exposition, la plupart souhaitant même qu'elle reste sur place le plus longtemps possible.

La fin de cette magnifique exposition a vu, début octobre, la sculpture repartir pour l’atelier de l’artiste, mais il ne tient qu’à nous de faire en sorte qu’elle revienne bientôt reprendre place sous le portail de Saint-Jean-des-Vignes.

En effet, une occasion nous est offerte de relancer un processus fondateur d’une grande partie de notre patrimoine historique et de son décor, appelé aujourd’hui la souscription publique. Une souscription publique permettrait de tenter de réunir les 75 000 € nécessaires à son acquisition.

A la différence des commandes publiques de l’Etat auxquelles chacun participe par ses impôts, qu’il apprécie ou pas le travail de l’artiste, la souscription se nourrit d’un don volontaire, convenu par le donateur qui s’engage sur un projet, à la hauteur de ses moyens et par conviction personnelle. Il n’y a pas de participation financière collective plus équitable. Bien entendu, les collectivités territoriales sont, elles aussi, invitées à se joindre au mouvement.

C’est aussi une admirable façon de renouer avec l’époque à laquelle se sont dressées nos plus belles églises et cathédrales, époque où aucun ministère n’était là pour distribuer ses subsides et où un bon nombre de chantiers furent menés en partie grâce à la générosité populaire, des plus modestes aux plus aisés, chacun donnant selon ses possibilités.

Cette façade majestueuse, seul vestige de l’église abbatiale de Saint-Jean-des-Vignes, bénéficia ainsi, en son temps, du savoir-faire des artistes contemporains de sa construction. Demain, les Soissonnais pourront peut-être emmener leurs familles et amis sur le site pour leur montrer avec fierté le fruit de leur généreuse participation à un projet collectif.

Il s’agit là aussi de montrer que même ce monument qui a beaucoup souffert, dont il ne resterait d’ailleurs rien si les Soissonnais ne s’étaient déjà mobilisés il y aura bientôt deux siècles pour en empêcher la démolition totale, ce monument, en plus de sa valeur patrimoniale et mémorielle, peut aussi jouer un rôle dans notre environnement quotidien et accueillir avec bonheur une création artistique d’aujourd’hui.

L’ADACS se propose donc d’organiser la mise en place de la souscription publique dont l’idée a surgit spontanément il y a quelques mois, lors du vernissage de l’exposition, afin de réunir les 75 000 € nécessaires à l’acquisition de cette sculpture.

Consciente des difficultés que présente un tel projet, l’ADACS n’en étudiera la faisabilité qu’à l’issue de ce sondage réalisé auprès de la population de l’agglomération Soissonnaise, afin de s’assurer que l’engouement général qui était palpable en mai 2013 est toujours aussi vif et que les Soissonnais sont prêts à soutenir ce projet.

Ainsi, si vous aussi avez été conquis par la présence de cette sculpture, « I am you », sous le grand portail de Saint-Jean-des-Vignes, et avez rêvé de la voir y rester, nous vous encourageons à prendre quelques minutes pour répondre à ce sondage.

Sa vocation explique pourquoi l’ADACS s’est sentie concernée par l’enthousiasme que les Soissonnais ont manifesté autour de cette sculpture contemporaine durant sa présence à Saint-Jean-des-Vignes. Fidèle à ses objectifs, l’association envisage de soutenir ce projet si, et seulement si, les Soissonnais en confirment le désir au travers de ce sondage. D’avance, nous vous en sommes reconnaissants.

Nous remercions les rédactions du Vase Communicant et de l'Union pour leur aimable collaboration et le support médiatique qu'elles auront fourni lors du lancement de ce sondage.